Beny le fou revient avec une preview EXCEPTIONNELLE de détail sur la prochain saison de basket PRO B.

 

EFFECTIFS

Boulazac

Jérome Sanchez (Bourg-en-Bresse /PRO B), Kevin Corre (Bourg-en-Bresse /PRO B), Carl Hall (Yokohama /Japon), Andre Young (Roanne /PRO B), Nick Pope (Le Havre /PRO A), Alexis Tanghe (Orchies /PRO B), Arnaud Kerckhof, David Jackson, Thomas Dubiez, Aurélien Salmon.

L'équipe de Boulazac sera coaché par Antoine Michon qui a conduit l'équipe jusqu'aux demi-finales des Playoffs de la saison 2014-2015. L'équipe conservera une base de 4 joueurs dont 3 JFL expérimentés et qui connaissent parfaitement le club. L'effectif est composé de 10 joueurs interchangeables, très expérimentés aux profils complémentaires et rompus aux joutes de la proB dans le but de monter en proA. L'ossature est solide, l'équipe va joueur dur, les joueurs sont des guerriers, la défense risque d'être le mot d'Or. L'an passé il a manqué un grain de folie, un manque d'individualité offensive. Cette saison le collectif sera encore prépondérant mais Jackson sur la lancée de ses Playoffs, Young après une première saison réussie et Hall ont l'air armés pour assurer un scoring régulier et/ou débloquer des situations, ainsi que Pope qui arrive de proA et a toutes les qualités de percussion pour être un joueur majeur de proB. Important : Le club possédant un centre de formation, Boulazac peut y piocher afin de compléter son quota de JFL de -23 ans. Recrutement fini.


 

Boulogne-sur-Mer

Ferdinand Prénom (Dijon /PRO A), Antoine Wallez (Le Mans /Espoirs PRO A), Kevin Mendy (Le Mans /PRO A), Arthur Rozenfeld (Villeurbanne /PRO A), Garrett Sim (Crailsheim /Allemagne), Jean-Dieudonné Biog (Villeurbanne /Espoirs PRO A), Xavier Corrosine

Le SOMB descend de ProA et va faire peau neuve puisqu'aucun pro ne sera conservé. Le club est connu pour être attractif pour les jeunes joueurs et les lancer dans le bain professionnel. Cela sera le cas la saison prochaine, avec un grand nombre de jeunes joueurs qui rejoignent le club en prêt pour leur première saison avec un vrai rôle : Rozenfeld, Wallez, Biog et Mendy, qui auront tous un rôle de back up. Cette stratégie permet à Boulogne de faire éclore des jeunes prometteurs, peu chers, de remplir leur quota de JFL de -23 ans et également de conserver une enveloppe intéressante pour signer des joueurs étrangers ( JNFL ) d'envergure pour la division. C'est le cas avec la

venue de Sim qui sera un meneur à suivre de très près. On note également que miser sur ces jeunes est un pari, puisque l'on ne peut encore dire s'ils sauront se mettre au niveau dès le début, s'ils sauront se confronter à l'exigence du monde professionnel cependant certains ont déjà effectuer quelques bouts de matchs en proA avec leur équipe respective. Un autre pari est celui d'avoir engager Prénom, qui est toujours convalescent après une blessure qui l'a vu mettre un terme prématuré à sa saison avec Dijon. Son retour sera différé et une interrogation sur le niveau qu'il aura se pose, pour ce joueur qui peut facilement être hors de condition physique ( problème de poids ).L'équipe va devoir trouver ses marques en intégrant vite ses jeunes afin d'avoir un banc performant, au sein d'une équipe à 100% renouvelée. Recrutement non fini.


 

Bourg-en-Bresse

Christophe Denis (coach Rouen /PRO A), Maxime Courby (Rouen /PRO A), Carl Ona Embo (Poitiers /PRO B), Zachery Peacock (Cholet /PRO A), Christophe Léonard, Jérôme Cazenobe (Denain /PRO B), Marc-Antoine Pellin (Orléans /PRO A), Bali Coulibaly, Philippe Braud

La JL Bourg est en compagnie de Boulogne la deuxième équipe à faire l'ascenceur en provenance de ProA. Comme le SOMB la majeure partie de l'effectif n'a pas été conservé. Seuls Coulibaly et Braud accompagnent le club en proB. Bourg vise une remontée immédiate. Leur recrutement va en ce sens avec des signatures de JFL 4 étoiles pour la division ( Carl Ona Embo et Pellin au poste 1 sont des joueurs dominants de la division ), spécialement Pellin qui revient de blessure mais serait un titulaire plus que correct dans la plupart des clubs de ProA. On se retrouve avec une base de JFL très performante, expérimentée mais relativement jeune, à potentiel, avec des profils complémentaires. La seule recrue américaine jusqu'à présent a prouvé l'an passé qu'elle pouvait être dominante en proA ( meilleur joueur de Cholet ) et l'était en ProB il y a 2 ans ( MVP ). Le tout drivé par Denis, coach qui arrive de ProA. La composition d'équipe fait saliver, l'équipe est sur le papier plus complète et talentueuse que celle de l'an dernier en proA. La JL Bourg sera une des seules équipe à faire le choix de n'engager que 2 JNFL pré saison afin de se donner la possibilité de modifier son effectif en cours de saison. Un poste 4 JNFL shooteur est attendu ( rumeur : Sommerville, qui était un très bon poste 4 de...

ProA mais qui vient de signer à Orléans ). La JL Bourg se donne les moyens de ses ambitions avec un recrutement clinquant mais qui à l'air intelligent ; À voir si l'alchimie se créée mais il faudra compter sur les burgiens qui ont le même budget voire plus que Monaco l'an passé. Attention à ne pas faire les même erreurs que Saint Quentin l'année dernière, équipe largement remaniée mais excellente sur le papier ! Je les place dans le top 3. Bourg possède un centre de formation et peut donc y puiser pour compléter son quota de JFL de -23 ans. Recrutement non fini.


 

Charleville-Mézières

Séraphin Saumont (Gravelines /Espoirs PRO A), Damien Bouquet (Strasbourg /Espoirs PRO A), Christopher McKnight (Boräs Basket /Suède), William Mensah (Nanterre /Espoirs PRO A), Anthony Racine (Saint-Quentin /PRO B), Akeem Williams, Vincent Pourchot ( 23 ans le 27 juillet )

Charleville-Mézières à réussi à se maintenir au prix d'une lutte acharnée avec Aix Maurienne. L'Étoile aura eu raison des savoyards et repartent pour une nouvelle saison dans l'anti-chambre de l'élite, et comme on dit, la deuxième saison est la plus difficile... Afin de faire mentir ce dicton, Charleville a commencé son recrutement en engageant des

JFL -23 ans afin de clore ce quota. Sont successivement arrivés 3 jeunes qui évoluaient en Espoirs et qui lanceront leur carrière professionnelle en dans les Ardennes. Anthony Racine est un JFL-23 ans mais à la particularité d'être déjà très expérimenté pour son âge ( 21 ans ) en raison d'une saison disputer Charleville puis 2 à Saint-Quentin, d'où il provient. C'est un jeune arrière talentueux qui viendra pour passer un cap, gagner en régularité, capable de gros cartons offensif il faut qu'il gagne en constance. Mc Knight nous provient ensuite de République Tchèque alors que le club a fait un gros coup en conservant son meneur riquain Akeem Williams qui sera la plaque tournante de l'équipe... Excellent joueur qui a porté son équipe la saison passée, il a l'avantage de connaître le club et le championnat, joueur clutch, doué offensivement et possédant l'esprit d'équipe. Pourchot dans la raquette devra prendre du galon après une saison revancharde réussie. Tout comme Boulogne, il faudra pour les jeunes back up très vite s'habituer à l'exigence de la proB qui est un championnat dense, athlétique et rugueux. Trop tôt pour juger cette équipe qui a renouvelé une bonne partie de son effectif. Dépendra de l'adaptation des jeunes et de la suite du recrutement, notamment du poste 3 US. L'équipe ne bénéficiera plus de la surprise dû à un promu. Son style de jeu sera porté sur l'attaque, avec du rythme, beaucoup de rythme. On peut s'attendre à de beaux scores et donc à une défense moins performante. Cuts à surveiller... Recrutement non fini.


 

Denain

Yannis Morin (Cholet /PRO A), Ibrahima Sidibé (Orléans /Espoirs PRO A), Isaïa Cordinier (Evreux /PRO B), Jeb Ivey, Jerry Boutsiele, Benoit Gillet

Denain a été la grande surprise de la saison passée. Luttant difficilement pour le maintien et en proie à de terribles difficultés financières il y a encore 3 ans, les nordistes sont allés en finale de proB la saison passée. Surprenant, d'autant que Denain a été le premier club français a adopté le système « Euroleague », à savoir constituer un effectif de 11 joueurs interchangeables, de niveau homogène, en limitant le temps de jeu des joueurs à 25 minutes maximum, afin de favoriser l'intensité et l'efficacité de chacun... À la tête de cette stratégie, un novice, JC Prat, ancien assistant de M.Kunter au Besiktas et M.Hervé à Orléans. Cette stratégie incluant de très nombreux jeunes ( dû également à la petite masse salariale ), reflet de la mentalité de Prat s'est avérée payante, et Denain en est le précurseur en France puisque nombre de clubs de ProB vont la saison prochaine jouer la carte jeune...

Le club a pu servir de tremplin à ces jeunes grâce à son bon parcours, et pour l'instant seuls Boutsiele, Gillet et Ivey sont assurés de rester au club, tandis que Prat s'est tourné vers d'autres jeunes prometteurs pour la nouvelle saison. Le club repartira donc presque de zéro, mais les jeunes recrutés sont « référencés » pour la division, puisque Cordinier a déjà effectuer une saison en proB sous les couleurs de l'ALM Evreux et est considéré comme un fort potentiel. De son côté Yannis Morin a pu se montrer au Cholet Basket lors de quelques matchs, il n'y a aucun doute quant à son adaptation en proB. Prat reste un dénicheur de potentiel, un formateur, jeune et pédagogue, nul doute qu'il saura (encore) tirer le meilleur de ses jeunes joueurs, encadrés par des joueurs expérimentés comme Ivey. Toutefois, il faudra observer attentivement si l'alchimie va se créer entre ses jeunes, qui débuteront sérieusement leur carrière en ayant des responsabilités ( Sidibé vient du championnat Espoirs ). Après une magnifique saison, Denain sera attendu au tournant. L'équipe nordiste sera l'une des seules équipes ( avec Bourg
vraisemblablement ) à débuter le championnat avec seulement 2 joueurs étrangers ( sur 3 possibles ). Recrutement non fini.


 

Evreux

Laurent Pluvy (coach), B.A. Walker (Lille /PRO B), Pape Beye (Aix-Maurienne /N1), Joe Burton (Zwolle /Pays-Bas), Drake Reed (Latina Basket /Italie 3), Bastien Pinault (La Rochelle /N1), Kevin Lavieille, Thomas Dolomingo, Guillaume Costentin, Mathis Keita, Babacar Niang, Pierre-Étienne Drouault

Une page se tourne à Evreux avec le départ du coach emblématique Rémy Valin. Un nouveau cycle commence avec Pluvy qui était au chômage depuis quelques saisons. Le club a pu conserver son capitaine Costentin, Niang, Keita, Drouault et faire revenir au club Drake Reed et B.A Walker. Le club ne part donc pas dans l'inconnu, sauf avec son pivot Joe Burton, inconnu au bataillon et qui a un profil qui n'est pas sans rappeler la catastrophe « Teague » dans l'Eure ( 2m01, 130kg pour Burton ). Le club mise sur la connaissance de la division, du club pour assurer une transition en douceur. Le banc sera de moins bonne facture avec des joueurs qui devront décoller ( Keita, Pinault ) et d'autres qui devront retrouver des sensations après des blessures qui leur auront gâché une grosse partie de la saison ( Niang, Drouault ). Il manque selon moi un shooteur régulier à 3points, capable de prendre « feu » comme l'était capable Glenn Cosey l'an dernier. Il y aura moins de folie dans cette équipe ( perte de Cosey, Peterson, Var ), le jeu sera cadré et efficace, articulé autour de Walker, Reed et Burton. L'équipe devrait si tout se passe bien lutter pour les Playoffs, suivant le rendement de Burton et l'effet « nouveau coach ». Recrutement fini.


Hyères-Toulon

Kyle Milling (coach), Anthony Christophe (Saint-Chamond /N1), Kevin Thalien (Charleville- Mézières /PRO B), William Howard (Denain /PRO B), Chris Dowe (Aix-Maurienne /N1), Drissa Ballo (Dijon /Espoirs PRO A), Clément Cavallo

Le HTV peut se réjouir d'avoir vécu une très belle saison, qui s'est malheureusement mal finie pour eux en ne décrochant pas la montée. Le club disposera encore d'un faible budget, idem pour la masse salariale. Le club doit recruter malin, et repartir d'une feuille quasi vierge puisque bon nombre de départs sont à déplorer pour les sudistes. En premier lieu, le coach Laurent Legname, figure du club ( joueur puis entraineur ) quitte le navire pour Dijon, en compagnie de son meneur Axel Julien, enfant du HTV, qu'il emmène avec lui dans ses valises. Grosses pertes pour Hyères qui perd la une partie de son identité. Pour compenser le départ du coach, Kyle Milling a été choisi ( ancienne gloire du HTV et assistant de Legname l'an passé ) pour poursuivre dans la même direction. Cavallo, autre enfant du club, est le seul joueur resté sur le quai. Enfin, le recrutement a commencé avec le poste 1, où sont venu l'expérimenté Anthony Christophe et le jeune Kevin Thalien, joueur doué offensivement en provenance de Charleville. Profils complémentaires qui auront toutefois du mal à faire oublier Axel Julien ( un des meilleurs meneurs de proB ). Sur le poste 2, Chris Dowe vient remplacer Charlie Westbrook. Le HTV gagne au change avec un Dowe plus complet, plus régulier et qui possède de surcroit l'esprit d'équipe et la
« gnac ». le poste 3 est aussi bouclé avec Cavallo, habitué du club et de la division et du prometteur Howard qui vient de Denain, pour sa deuxième saison professionnelle en proB. Il sera un bon back up, il devra en profiter pour s'étoffer physiquement. Ballo rejoint également le club en tant que pivot remplaçant, il a un gros potentiel, à lui de se montrer. La saison du HTV reposera sur la qualité de ses NJFL ( dont Chris Dowe ), un poste 5 US et un poste 4 US ( Spain conservé ? ) sont attendus et devront se montrer à la hauteur.Les JFL connaissent la division ( sauf Ballo ) mais n'ont jamais été dominants sur une saison en proB. Une fois encore, la force du HTV sera son collectif et son rendement dépendra de ses américains. Recrutement non fini.

Le Portel

Mickael Var (Evreux /PRO B), Jessie Begarin (Souffelweyersheim /PRO B), Chrislain Cairo (Lille /PRO B), Benoit Mangin, Gary Chatuhant, Alvyn Cadet-Petit (Cholet /Espoirs PRO A), Jakim Donaldson, Claude Marquis, Florian Galloo

Le Portel aura vécu une saison agitée, se battant toute la saison pour les Playoffs, les décrochant dans les dernières journées. On peut aussi rajouter un formidable parcours en Coupe de France ( défaite en finale ) et un jeu alléchant ( meilleure attaque de proB ). Ce qu'il aura manqué au portelois ? Une part de chance pour éviter blessure et mauvais rendement ( Will Brown, Safford, Marquis, Coleman ) et surtout un banc qui apporte plus

( Cheriet, Ngaloro, Foucault, Djimrabaye... ). Le club a misé sur la stabilité en conservant ses joueurs majeurs ( Mangin, Chathuant, Donaldson ) mais en voyant filer Wojniechowski, jeune joueur au talent tout aussi prometteur qu'au nom imprononçable. Le coach Girard ( Éric ) pourra s'appuyer sur ce solide trio et n'a pas fait les même erreurs de recrutement puisque les recrues vont considérablement améliorer la qualité du banc, avec Mickaël Var qui remplace Medhi Cheriet ( Roanne ), Begarin qui sera un bon renfort sur les lignes arrières et Cairo qui densifiera encore un peu plus la raquette, en lieu et place de Djimrabaye.

La raquette sera donc composée de Var-Donaldson-Marquis-Cairo et Galloo pour compléter l'effectif, une raquette de très haut niveau pour la proB si marquis n'a plus de problème de blessure. Le banc gagne en qualité, il reste désormais aux verts et blancs de se pencher sur le secteur extérieur, dans lequel il sera compliqué de conserver Ronald Ross... L'équipe a déjà fière allure sur le papier avec 1 seul JNFL ( Donaldson ), alors avec un bon US sur le poste 2 Le Portel pourra faire encore mieux que la saison passée... Le club a ajuster la mire en conservant des joueurs indispensables, en améliorant la qualité de son banc. L'équipe sera encore plus compétitive, avec des joueurs capable de prendre feu ( Mangin, Chathuant, Var, Donaldson ) On n'imagine même pas si le(s) renfort(s) US sont également à la hauteur ce que cette version 15/16 du Portel pourra donner. J'en fais un candidat sérieux pour les Playoffs, mon outsider secret avec son je offensif et spectaculaire qui devrait encore promettre de beaux Overs... Recrutement non fini.


 

Lille

Nicolas Taccoen (Orchies /PRO B), Paul-Lou Duwiquet (Gravelines /Espoirs PRO A), Émilien Barbry, Franko Kastropil, Jean Victor Traoré, Bryan Pamba, Thomas Ceci-Diop, Tristan Toneguzzo, Alexis Plomteux, Mounir Bernaoui

Lille. Souvent imprévisible, inconstant à souhait. Capable de prendre 20 points à l'extérieur puis d'en passer 15 à son adversaire le week end d'après... Le Lille Métropole Basket Club était promis à une saison difficile, les lillois en sont arrivés à jouer les Playoffs... La raison ? Nedeljko Asceric. Le coach de l'Est connait bien le championnat et a su imposer sa méthode avec succès, s'assurant la confiance des joueurs, établissant une atmosphère saine et un climat de confiance. Sa première recrue ( Franko Kastropil ) en cours de saison a fait énormément de bien aux lillois, qui ont pu gagner en dureté dans la raquette et en assurance défensive... Lille est devenu constant, accrocheur, à l'image de son coach, référencé en Europe. Lille est le parfait poil à gratter avec dans ses rangs des joueurs pouvant faire basculer un match ( Walker, Almeida, Traoré ). Or, 2 de ces joueurs sont partis... Le meneur US est retourné à Evreux tandis que le super scoreur Almeida a rejoint la Chorale de Roanne. Du pain sur la planche pour Lille, qui a tout de même

conservé une bonne ossature de son effectif. Kastropil et Traoré seront les leaders de cette équipe, ils seront indispensables dans la raquette... La saison de Lille dépendra de leur rendement, et de ceux des deux autres riquains qui viendront grossir les rangs lillois. Mais tout comme Evreux ou le HTV, c'est le collectif qui pourra faire avancer cette équipe. Elle ne possède pas les moyens de s'offrir une grosse individualité, le salut lillois passera par la solidarité, le talent des US et la défense, le maitre mot de Asceric ! Recrutement non fini.


 

Nantes

Dominique Gentil (Rueil /N1), Sambou Traoré (Provence Basket /PRO B), Henri Kahudi (Denain /PRO B), Valentin Bigote (Nancy /PRO A), Alexis Desespringalle, Storm Warren, Paccelis Morlende, Karl-David Nkounkou, Corentin Lecointe, Paul Gravet, Yannick Quiros

Ambition. Voilà un mot rare en ce qui concerne l'Hermine de Nantes. Et pourtant, le club de Nantes a pour objectif une accession à la proA d'ici 3 saisons. Au sortir d'une saison où l'équipe a surpris bon nombre d'observateurs, moi y compris, Nantes a joué les Playoffs et s'est affirmé comme étant une équipe solide de la division... Il faut dire qu'en début de saison, comme chaque année, les performances du club reposaient totalement sur le rendement des JNFL, et notamment Allen Durham, excellent et tonique pivot de Nantes. Après une demi-saison dans ses standards, dans le milieu du classement, Nantes a connu une très belle série qui leur a permit d'espérer accrocher les Playoffs... À cet espoir s'est agrémenté la venue de Morlende, meneur expérimenté de ProA, afin de remplacer Kebe, alors blessé... Son apport n'a pas été négligeable, et sous son impulsion, en compagnie de Durrham et Relphorde, c'est toute l'équipe qui s'est mise au diapason. Un collectif est né, ce qui faisait défaut depuis longtemps à Nantes... L'ambition est de retour, une page se tourne, l'historique capitaine Nicolas Gayon prend sa retraite professionnelle, Durham devrait se laisser tenter par des sirènes plus prestigieuses...

Le début de recrutement marque l'ambition de Nantes, avec des noms référencés de proB qui aideront l'équipe à avoir plus de profondeur ( un des points faibles de l'équipe la saison passée était son manque de profondeur, les JFL sur le banc n'apportaient que trop peu, ce qui installait une Américano-dépendance ). Ainsi, Bigote viendra se relancer en proB ( profil de shooteur qui complètera le poste 2 avec Desespringalle ( joueur de devoir, complet ), le guerrier Traoré apportera son expérience, sa dureté et son envie, c'est une recrue de choix, il a prouvé que malgré son âge il avait de beaux restes, Henri Kahudi renforce également le club sur les lignes arrières. Malgré son jeune âge ( 24 ans ) il possède une grande expérience après être passé par le Mans, Rouen et plus récemment Denain où sa taille en fera un bon complément à Morlende sur le poste 1. Warren a rempilé au poste 4 et formera une partie de la raquette avec Traoré, alors que Gentil en provenance de N1 sera une rotation au poste d'ailier. L'effectif se construit doucement mais sera de qualité si les 2 prochains US sont de qualité, même s'il sera très complique de trouver un pivot de la qualité de Durham. Nantes se donne les moyens de ses ambitions avec une hausse de buget et de masse salariale, en recrutant des bons joueurs de proB, en conservant quelques éléments importants et en apportant jeunesse et expérience à son équipe. Et chose importante, le banc de l'Hermine ne sera désormais plus à négliger avec les postes 1, 2 et 4 qui sont (très) bien doublés. Si l'alchimie prend entre tous ces nouveaux joueurs et les anciens, Nantes fera assurément les Playoffs, mais quid du poste 5 US, qui sera très important ? Recrutement non fini. ( je serais présent à une bonne partie des matchs de l'Hermine la saison prochaine ).


 

Orchies

Jean-François Kebe (Nantes /PRO B), Guillaume Yango (Bourg-en-Bresse /PRO B), Steeve Ho You Fat (Roanne /PRO B), Soriah Bangura, Paul Rigot (Limoges /Espoirs PRO A), Pierric Poupet, Rodrigue Mels, Jared Newson, Joffrey Verbeke, Adrien Henocq

Orchies a réalisé une bien belle saison pour un promu, jouant les Playoffs après avoir été repêché. Sans un coup de moins bien en 2015 la blessure de son super scoreur Josh Alexander, le BCO aurait pu espérer un meilleur classement. Le profil de cette équipe est simple : dureté et défense. Orchies était ainsi la meilleure défense du championnat devant le champion Antibes. Orchies a été costaud à domicile, s'appuyant sur sa défense ( 14V- 3D pour 66.9pts encaissés en moyenne à la maison ). Le jeu était peu spectaculaire et le coach Fabrice Courcier n'a que très peu accordé sa confiance aux jeunes. Pour l'an prochain, certains joueurs cadres ont été conservés, comme Poupet Mels, Verbeke ou encore Newson. À cette base est venue se greffer de jeunes rotations ( Rigot, Kebe, Bangura ) qui risquent d'avoir du mal à obtenir du temps de jeu, ainsi que des joueurs plus expérimentés qui chercheront du temps de jeu pour se relancer après une saison délicate ( Ho You Fat et Yango ).La raquette en particulier apparaît solide et athlétique et le sera encore plus avec le renfort d'un joueur US, dont le profil devrait être plus offensif que celui de Chris Daniels ( retraite ). En conservant sa colonne vertébrale ( Poupet-Mels-Newson ) le BC Orchies s'assure de ne pas repartir de zéro. Des ajustements ont été fait afin d'avoir un meilleur potentiel offensif sur certains postes ( Ho You Fat en back up et le futur pivot US ), mais ce qui prédominera sera l'homogénéité collective et la dureté de ces joueurs, qui sont tous des guerriers. Orchies aura encore une des meilleures défenses de l'anti- chambre la saison prochaine, mais gare à Mels, Newson, les futurs 2 et 5 US, qui seront en mesure de prendre feu... Ce qui ne sera pas de trop sachant que Orchies était certes la meilleure défense du championnat mais... la 16ème attaque de proB(sur 18)... Recrutement non fini.


 

Poitiers

Lenny Charles-Catherine (Nancy /Espoirs PRO A), Romuald Morency (Cholet /Espoirs PRO A), Arnauld Thinon, Kevin Harley, Jeff Greer, Pierre-Yves Guillard, Mike Joseph

Déception. Déception. Déception. Après une descente en proA suivie d'une finale de proB pour son retour en proB face à Bourg il y a 2 ans, le PB86 ambitionnait de disputer les Playoffs la saison et pourquoi pas sur un malentendu viser plus haut... Mais la baisse de budget et le mauvais début de championnat ont vite eu raison des espoirs poitevins... Un recrutement moins clinquant, un banc moins efficace et voilà que cette place forte du basket français et de la formation se retrouvait à jouer le milieu de tableau et à se faire peur pour le maintien... Pour la saison qui se profile, le budget et la masse salariale toujours en baisse ne permettront pas au club de viser très haut. Le début de recrutement en atteste. Certes les deux premières recrues sont des JFL-23 ans, mais ces joueurs auront des responsabilités, pour leur 1ère saison professionnelle. Comme d'autres clubs qui n'ont pas beaucoup de moyens, la carte jeune est employée, car moins coûteuse ( en l'occurence Morency est prêté ) et peut parfois s'avérer payante avec des jeunes qui explosent... Ce qui fait dire que la saison ne sera pas grandiose, c'est le manque d'animation dans ce marché estival, seulement 2 recrues, 2 très jeunes qui n'ont rien prouvé en pro et qui ne dominait pas outrageusement les catégories Espoirs. Le PB a vu ses meilleurs éléments partir ( Fizgerald et Ona Embo ) mais a conservé Jeff Greer qui est une assurance tout risque ainsi que Harley qui devra véritablement s'imposer comme un joueur majeur de proB après une saison prometteuse bien qu'irrégulière. Le rendement des US sera très important, comme tout club qui n'a pas de gros moyens. Ce manque de

moyen justifie le peu d'animation sur le marché des transferts, le club a cherché à se faire prêter Vincent Poirier, qui devrait toutefois rester dans son club formateur ( Paris- Levallois ). Cette longue attente pour ce joueur conditionnait l'arrivée d'un meneur, US ou Français ( Xavier Gaillou évoqué )... Reste à savoir comment le staff réagira, mais le PB est un habitué des recrues tardives dans l'espoir de faire des bons coups à prix réduits... D'autant que le coach Ruddy Nelhomme est adjoint en Équipe de France et doit jongler entre son recrutement à Poitiers et son travail d'adjoint en Équipe de France alors que la préparation de l'EDF débutera prochainement en vue de l'Euro, ce qui décalera à la fois la reprise du championnat et son retour sur Poitiers. Il déléguera donc une partie du recrutement à son staff ( Braud, Thornton Jones ). Une année où il faudra pas s'attendre à des merveilles de cette équipe... Recrutement non fini ( 2 ou 3 joueurs manquants )


 

Provence Basket

Loïc Akono (Boulogne-sur-Mer /PRO B), Jean-Baptiste Maille (Challans /N1), Raphaël Desroses (Roanne /PRO B), Luc-Arthur Vebobe (Roanne /PRO B), Aaron Broussard, Nicolas Hylaire, Mamadou Dia, Chris Davis

Provence Basket, anciennement Fos/Mer, est le club proche de Marseille qui a du mal à s'envoler malgré une volonté de la Ligue de voir naître un grand club dans la cité métropole phocéenne. Provence joue quelques matchs à Marseille, et cela ne leur a pas réussi l'an passé. Piètres performances à la maison ( 8V-9D ) et saison ratée (13ème) pour une équipe habituée à truster le haut du panier, un nouveau cycle doit s'enclencher. Possédant une faible masse salariale, Provence ne disposera que de 8 professionnels

( comme Roanne ) ainsi que des jeunes qui viendront compléter l'effectif. Le recrutement français est prometteur, avec la venu de Akono en lieu et place de Choquet, qui comme Axel Julien ( ex HTV ) part à la découverte de la proA après de belles années en proB à s'affirmer comme l'un des meilleurs meneurs de la division. Cette perte fait mal au club, même si Akono présente des garanties ( connait la division, bon défenseur, percutant et vient de boucler une saison correcte en proA ) et viendra chercher des responsabilités en proB. Provence a également bénéficié des difficultés financières de la Chorale de Roanne pour engager 2 de leurs joueurs ( Vebobe et Desroes qui souhaitait se rapprocher de sa famille à Martigues ). Le club a tout de même conservé son sniper US Broussard qui devrait s'affirmer comme l'un des meilleurs scoreurs de proB s'il gagne en constance, et Mam Dia, le dinosaure toujours précieux en terme de régularité, d'envie et d'expérience

( capitaine ).
Comme Roanne qui ne comportera que 8 pros et qui n'a pas recruté de jeunes

prometteurs mais qui s'appuie sur son centre de formation, le banc de Provence sera le point faible, avec un écart important de niveau entre les joueurs du 5 majeur et du banc. Davis devrait être le 6 ème et Vebobe sur le banc sera là pour apporter de l'énergie et de l'expérience. Le 5 majeur aura beaucoup de temps de jeu, attention aux blessures ! Comme cela a déjà été le cas cette année pour ce club en raison de ce manque quantitatif ( et de surcroit qualitatif ). Un pivot US à venir. Provence jouera le milieu du tableau, en espérant une bonne pioche au poste 5. Recrutement non fini.


 

Roanne

Ivan Almeida (Lille /PRO B), Julien Lesieu (Saint-Quentin /PRO B), Steffphon Pettigrew (Abejas Guanajuato /Mexique), Mehdi Cheriet (Le Portel /PRO B), Alexandre Gavrilovic (Towson /NCAA), Kendall Williams (Pesaro /Italie), Kenny Grant, Sadio Doucouré, Pierre Brun, Florian Chapuy, Hugo Blanc, Thomas Ville

Par où commencer ? Où est le commencement ? Au sortir d'une saison catastrophique en proA sous la houlette de Luka Pavicevic qui s'est soldée par une descente en proB, la Chorale souhaitait pérenniser le club en ProB avec un projet sur 2-3 ans. Pourtant, à la vue du recrutement, on s'est pris à espérer, l'objectif d'accrocher les Playoffs a été vite jouable et le discours a changé, on s'est prit à rêver d'une remontée immédiate... mais parallèlement, le dessous de la casserole n'était pas flamboyant, au contraire... De gros déboires financiers qui ont laissé entrevoir le pire ( dépôt de bilan ) au point qu'un appel au dons a été demandé aux supporters... Le club a sorti la tête de l'eau mais voit son budget et sa masse salariale largement revue à la baisse, au point de ne pas pouvoir conserver les joueurs initialement voulus ( Vebobe, Young, Desroes ). Le recrutement de l'an passé m'avait laissé dubitatif en début de saison, avec une équipe que je considérais manquer de talent offensivement hormis Grant qui venait se relancer. La première partie de saison a levé mes doutes, le collectif permettait d'avoir une marque répartie, l'équipe tournait bien malgré la déception Torrell Martin. Cependant une cascade de blessures ( Grant, Young, Martin, Jackson ) quasi simultanées a eu raison de notre confiance et de notre plan de jeu. Comme prévu, sans Grant l'efficacité offensive était bien plus fluctuante, jusqu'à ce que Bernard King ne rejoigne le club. On atteindra finalement les Playoffs... Pour cette saison, le club repart d'une feuille quasi vierge et je pense que le staff devra être plus compétent. Je remets en doute la préparation physique de l'an passé, pour avoir eu autant de blessés majeurs en même temps et à la même période ( janvier-février 2015 ).

Comme dit précédemment, les soucis financiers font que l'équipe ne comportera que 8 professionnels et des jeunes, tout comme Provence. Les profils de joueurs sont donc polyvalents pour alterner selon les postes ( Williams 1-2, Grant 2/1, Pettigrew 3-4, Almeida 2-3 ), le temps de jeu sera donc important pour le 5 majeur. Sachant que le nombre de matchs en proB est important avec la Leader's Cup en plus du championnat, on pourrait encore observer des problèmes de blessures dans cette version 15/16 de la Chorale de Roanne pour les joueurs cadres. D'autre part, autant il me semblait que l'équipe avait un déficit offensif l'an passé, autant je pense qu'ils ont réglé la mire cette année mais que notre déficit sera défensif : Le meneur US Williams est un pari après une première saison rookie décevante en 1ère division italienne, il a le profil d'un joueur offensif, percutant, passeur mais qui grâce à sa taille pourra gêner les meneurs adverses et surtout être décalé au poste 2. Grant quant à lui est reconnu pour ses qualités de shooteur, il n'est pas un spécialiste défensif. Cette tâche devrait revenir à Doucouré sur le poste 3 s'il souhaite augmenter son temps de jeu. L'ailier titulaire en provenance de Lille, Almeida, était le meilleur marqueur de ProB l'an passé ( 18,1pts ), il sera là pour alimenter la marque, en plus d'être complet ( 5,8 rebonds et 2,7 passes ).

On a donc 3 joueurs cadres naturellement portés sur l'offensive sur les postes 1-2- 3, avec le seul Doucouré qui pourra assumer le rôle de «défenseur ». Sur le secteur intérieur, j'émets, tout comme avec Williams, des réserves sur Steffphon Pettigrew. Il n'a jamais joué en Europe et évoluait en Amérique du Sud, où certes il était un gros scoreur
( 20,3pts au Mexique ) mais prenait aux alentours de 15-16 shoots/match pour un % correct. Il ne pourra en prendre autant en proB, mais il est complet. Rien ne dit qu'il est un défenseur aguerri mais il pourrait être une bonne surprise... Pour l'accompagner, un ancien de la maison, Cheriet qui est un poste 4 qui aime s'écarter et shooter à 4-5m, il sort d'une saison correcte au Portel, il devra assumer un rôle défensif, lui qui aime shooter. Enfin, notre pivot titulaire est Julien Lesieu, qui lui est très porté sur l'attaque. Après avoir eu CJ. Jackson l'an passé ( pivot offensif mais peu concerné par les tâches défensives ) j'aurais pensé que le club rectifierait le tir en prenant un pivot complet, cela dépendra de l'attitude de Julien qui reste une très bonne recrue JFL, expérimentée et motivée :
« J’avais besoin de retrouver à titre personnel un nouveau challenge. J’ai l’envie de

relever de nouveaux défis à titre personnel et collectif. Je suis vraiment content, j’ai la rage. J’aime aller plus haut et c’était une bonne opportunité pour moi de signer à la Chorale. Je suis attiré par le jeu offensif mais il n’y a pas que cela, la maturité m’a appris à m’adapter à ce que le coach demande. »

Sa dernière phrase illustre mes propos, d'après notre effectif je pense que nous n'avons pas assez de joueurs ayant un profil défensif ( Martin, Doucouré, Vebobe, voire Young pouvaient assumer ce rôle l'an passé ). Almeida-Grant-Lesieu sont des joueurs de nature offensive, nos joueurs cadres seront à l'aise offensivement mais pas défensivement. Sur le banc nous aurons de jeunes back up ( Doucouré, Ville, Chapuy, Brun, Gavrilovic ) qui ne pourront pas être des stoppeurs et ne joueront pas plus de 10-15 minutes sauf Doucouré, et Cheriet. Je considère donc que l'équipe n'est pas équilibrée de manière optimale. Le coach Brouillaud a toutefois du composer avec la contrainte budgétaire qui imposait un nombre de joueurs limité et donc des joueurs plus polyvalents ( Williams, Almeida, Pettigrew ) et des paris ( Williams, Gavrilovic ). Notre base JFL est bonne, connaisseuse de la division et expérimentée ( Lesieu, Grant, Cheriet voire Doucouré avec une saison à son actif ), un banc jeune, inexpérimenté ( Ville, Chapuy, Brun, Gavrilovic ). Tout dépendra donc de Williams et Pettigrew et de leur capacité d'adaptation ( n'ont jamais joué en proB, jamais en Europe pour Steffphon ) et de leur attitude défensive, puisque Almeida reste une valeur sûre de la division, en attaque. L'équipe devrait jouer le milieu de tableau, voire les Playoffs si l'adaptation des nouveaux US se fait bien, et si les blessures ne tombent pas en rafale. On devrait assister à des overs avec cette équipe, dûs au profil offensif et au manque de joueurs défensifs. Recrutement fini.


 

Saint-Chamond

Paul Turpin (Cognac /N1), Pierre Pelos (Tarbes-Lourdes /N1), Matthieu Guichard, Jean- Paul Landu Bongo, Mantas Ruikis, Vincent Ateba, Jean-Stéphane Rinna, David Dylan, Grimsay Paumier Charon, Antoine Cornud

Promu. Saint-Chamond et son coach Alain Thinet ( ex Roanne et Vichy notamment ) retrouvent la proB ! En bon promu, le club de la vallée du Grier a décidé de conserver une bonne partie de son effectif, puisque seulement 2 joueurs sont venus garnir les rangs du club. Un choix qui s'explique par un budget moindre mais aussi afin d'avoir une stabilité, des joueurs qui se connaissent parfaitement et qui auront déjà des automatismes, une juste récompense pour ces joueurs ! Concernant les deux recrues, il s'agit de Pierre Pelos et Paul Turpin, tous deux formés à Pau Orthez ( proA ). Ce sont deux jeunes. Leur venue s'explique pour 2 raisons : la règle des JFL-23 ans ( 4 pour les clubs sans centre de formation ), la deuxième raison étant que ce sont des jeunes prometteurs qui ont été très performants en... N1 l'an passé ( Pelos désigné meilleur espoir de N1, 5ème évaluation avec 17,7 d'évaluation ). Le club veut donc construire avec les meilleurs éléments de N1, puisque Rinna était le meilleur poste 4 de N1 et que des joueurs comme Ruikis et Paumier sont des très bons joueurs de N1... Sans parler de Guichard, qui sera l'un des leaders de cette équipe, lui qui a déjà évolué en proB sous les couleurs de Vichy, Bordeaux, son expérience de la division ne sera pas de trop, il a été repositionné en tant que meneur et était l'un des meilleurs à son poste la saison passée à Saint-Chamond. Le club devrait signer une dernière recrue, un meneur ou combo-guard US. Le club promu mise donc sur la stabilité pour espérer se maintenir dans l'anti-chambre de la proA. L'adaptation à ce niveau sera fondamentale, l'équipe devrait faire des surprises mais tout de même jouer le maintien.


 

Saint-Quentin

Jean-Manuel Sousa (coach), Miguel Buval (Rueil /N1), Armand Charles (Boulazac /PRO B), Mérédis Houmounou (Boulazac /PRO B), Daviin Davis (Souffelweyersheim /PRO B), Ryan Evans (Atomeromu SE Paks /Hongrie), Zaïnoul Bah, Olivier Romain, Darnell Williams

Comme Poitiers, Saint-Quentin a fortement déçu en ne disputant pas les playoffs la saison passée... Avec une équipe taillée pour le top3 sur le papier, la mayonnaise n'a pas pris et le club s'est retrouvé englué dans le ventre mou du championnat, en priant chaque week- end pour que le déclic survienne... C'est le début d'un nouveau cycle dans l'Aisne, avec du changement sur le terrain ET en coulisses. Un nouveau coach est arrivé et le staff a été réorganisé, avec Lambert en coordinateur sportif, Alexis Rambur en tant que conseiller du président et le club a même fait appel à une jeune belge pour la partie communication, marketing... Le club se structure davantage, en espérant ne pas réitérer les même erreurs... Et à la vue des recrues ils vont dans le bon sens. Le coach va apporter un nouveau plan de jeu, avec des nouveaux joueurs, qui devront se sentir concernés. Seuls 3 joueurs de l'an passé sont toujours présent, le duo de meneurs Bah-Romain ainsi que l’infatigable Williams, fidèle à la maison bleue. La statistique qui tue pour St Quentin la saison passée : 83,1pts/match encaissé, soit la pire défense de proB, alors qu'aucune autre équipe n'encaissait plus de 79pts/match. Il faut dire qu'avec une équipe composée de Romain, Bah, Siggers, Larrouquis, Smith, Williams, Gay, Correa, Lesieu, Racine, les profils défensifs n'étaient pas légions. L'équipe n'était pas équilibrée, ce qui s'est vu au travers des scores fleuves lors des rencontres des bleus et blancs. Coach Sousa a vite remédié à ce problème en engageant deux joueurs solides en défense, à savoir le solide Armand Charles en provenance de Boulazac et Mérédis Houmonou, qui était son coéquipier. Ce dernier est également capable d'apporter son écho en attaque

( 10pts/match ). ces joueurs seront là pour apporter une dimension physique supplémentaire en défense.

Le duo de meneur quant à lui est complémentaire, avec Bah qui est un bon défenseur, gestionnaire et Romain qui est plus offensif avec un jeu basé sur la percussion. À l'aile, le choix s'est porté sur Daviis, un américain performant de proB qui évoluait dans l'une des plus défensives équipe de la division : Souffelweyersheim. Il était le scoreur attitré de l'équipe, capable de prendre feu ( 15,5pts/match ). Évoluant à Souffel depuis 3 saisons, il n'est pas uniquement porté sur les tâches offensives comme pouvaient l'être Siggers ou Smith, il est un défenseur aguerri, rebondeur et aussi créateur ( 3 passes décisives en moyenne, 5,7 fautes provoquées ). Son alter-ego au poste 4 est un US provenant de l'Est, Ryan Evans, joueur complet pouvant tout faire sur un terrain :
« Ryan est un poste 4, très adroit à 3 points, très complet avec la balle en main, mais également un bon défenseur indique Jean-Manuel Sousa. C'est un joueur plein de talent et d'avenir, et c'est un profil intéressant, complémentaire avec Daviin Davis. »
Il reste désormais au club à peut-être trouver un JFL sur le secteur extérieur et surtout la perle rare au poste 5, qui sera un JNFL ( probablement US ), assisté de Buval en rotation, solide joueur provenant de N1. Saint-Quentin a l'air d'avoir appris de ses erreurs et s'est construit un roster de qualité, mêlé de joueurs connaissant le club ( Romain, Bah,
Williams ), de profils défensifs qui faisaient défaut ( Charles, Buval, Houmounou voire Evans et Daviis ) et de talent offensif ( Romain, Evans, Daviis ) en attendant de recruter un poste 5 US qui aidera certainement l'équipe dans son ambition de retrouver les Playoffs. Le SQBB est équilibré et propose une équipe alléchante sur le papier, reste à voir si la mayonnaise va prendre ( cf l'an passé ), si je devais donner un pronostic, je dirais ( en attendant de savoir quel poste 5 sera signé ) que l'équipe est armé sur le papier pour les Playoffs et même pour le top 6, grâce à une belle profondeur de banc et des profils

complémentaires. Recrutement non fini.


 

Souffelweyersheim

Gaylor Curier (Angers /PRO B), Cédric Bah (Strasbourg /Espoirs PRO A), Souarata Cissé (Nantes /PRO B), Jarryd Cole (La Rochelle /N1), Guillaume Plas (Le Havre /Espoirs PRO A), Nianta Diarra, Moustapha Diarra, Jérémy Tschamber, Matthew Gibson (Kouvola /Finlande)

Le club de la banlieue de Strasbourg a sauvé sa place en proB dans les dernières journées. L'adage « la deuxième saison est toujours plus difficile que la première » s'est encore vérifié. Afin de passer une saison plus tranquille, Souffelweyersheim a remodelé une grande partie de son effectif. Seuls Tschamber, Diarra ( Moustapha ) et Diarra
( Nianta ) sont restés avec le coach Stéphane Eberlin. Avec une masse salariale en légère baisse, le staff a engagé des jeunes pousses ( Curier, Plas, Bah ) qui sont à des prix abordables, souvent prêtés, encadrés par des joueurs expérimentés à ce niveau ( Cissé, Gibson qui fera sa deuxième saison en proB, Tschamber, Diarra ). Les jeunes Curier et Plas ont pour réputation d'être des shooteurs fiables, mais ont encore peu d'expérience puisque ce sera la deuxième saison professionnelle de Gaylor Curier après une saison prometteuse à Angers, tandis que Plas la commencera à Souffel, tout comme Cédric Bah. Le club alsacien était l'an passé la 8ème défense de proB, les souffelois sont avant tout reconnu pour leur dureté et leur défense, mais pire attaque de proB. Le coach a donc fait des réglages en engageant des joueurs plus offensifs avec Curier, Plas voire Gibson et Jarryd Cole, écrasant la N1 depuis quelques saisons avec la Rochelle. Quelques mots du coach :
« C’est une toute nouvelle équipe, une belle petite équipe qui aura sa carte à jouer, se réjouit Stéphane Eberlin. À l’issue de la saison, je me suis posé beaucoup de questions, et je me suis remis en question également. Là, forcément je ressens beaucoup d’excitation à recommencer un nouveau projet. »
À propos des jeunes joueurs. « Il y a forcément un risque qu’ils n’évoluent pas dans le sens dans lequel nous l’aurions souhaité, admet l’entraîneur du BCS. Ils devront réussir à s’adapter à la Pro B qui est sans doute la seconde ligue la plus difficile en Europe. Il leur faudra se développer physiquement aussi parce qu’en Pro B, les joueurs sont très athlétiques. Je n’ai pas d’inquiétude en ce qui concerne Cédric Bah, poste 4, qui a déjà de grosses qualités athlétiques et est capable de bien défendre, mais il devra tout de même travailler sur le plan offensif. »
L’arrière Souarata Cissé a insisté pour rallier l’escouade souffeloise. « Il n’était pas beaucoup utilisé à Nantes. En venant chez nous, il voudrait réussir à prouver et se prouver qu’à 29 ans, il peut encore évoluer en haut niveau » explique coach Eberlin. Jarryd Cole arrive de La Rochelle, lui aussi en quête de reconnaissance « C’est la première fois qu’on aura un scoreur dans la raquette, ce sera aussi un challenge pour moi, se réjouit le stratège bas-rhinois. Cela fait trois ans qu’il évolue en Nationale 1. Il en a fait le tour et veut monter à l’étage supérieur ». Le staff du BCS attend désormais le feu vert pour officialiser l’arrivée de sa dernière jeune pousse. Les dix joueurs reprendront l’entraînement le 15 août aux Sept Arpents.
C'est une équipe au profil quelque peu nouveau que l'on verra donc à la rentrée, l'effectif est cohérent et devrait se situer dans le milieu de classement au mieux, en luttant pour un maintien tranquille. À noter que Souffelweyersheim va retrouver sa salle des Septs Arpents après avoir évolué à La Rotonde. Recrutement non fini.


 

Vichy-Clermont

Philippe Haquet, Charles-Henri Bronchard (Pau-Lacq-Orthez /PRO A), Angelo Tsagarakis (Boulogne-sur-Mer /PRO B), Jean-François Basileu (Nanterre /Espoirs PRO A), Steeve Essart, Rida El Amrani, Jason Williams, Grégory Lessort

L'équipe surprise de la promo 2015/2016. On s'attendait à voir Blois, peut-être Vichy, mais le Vichy-Clermont Métropole non. En effet, Vichy a gagné le droit de monter sportivement en proB. Petit budget, très petit même, les difficultés financières qui les ont assailli il y a quelques années étaient visiblement restés en tête. Associé à la volonté de M.Siutat de voir un grand club de basket en Auvergne, l'historique club de la JA Vichy et son entraineur Romeyer ont fusionné, très rapidement il faut l'admettre, avec la métropole du coin : Clermont, qui évoluait sportivement plus bas. Cette fusion a pour but de pérenniser cette nouvelle structure, entité, au plus haut niveau, avec un projet sur moyen terme pour se hisser en proA. Vichy passe ainsi de son budget de 1,3M à celui de 2,3M du Vichy- Clermont Métropole. Le club devrait donc figurer parmi les 6 meilleurs budgets de proB, pas mal pour un promu non ? C'est avec ambition que va se présenter cette nouvelle équipe, avec des recrues JFL de haute valeur pour la division ( Bronchard ( Pau/ProA ) qui est un combattant, un joueur combattif respecté et reconnu de proB, Angleo Tsagarakis

( Boulogne-sur-Mer/ProA ), un sniper qui a fait parti des joueurs cadres du SOMB lors de leur montée en proA ) qui ont dominé en proB. On peut également rajouté le renfort d Haquet ( ex St-Vallier et Fos/Mer ), ailier fort fuyant qui a l'expérience de la division mais qui sort d'une saison blanche. Le reste de l'équipe était présente en N1, il reste une certaine ossature, que le club s'efforce de renforcer. Lessort, El Amrani, Essart et surtout le go-to-guy américain Williams étaient déjà présents au club l'an passé. L'effectif sera de qualité, d'autant qu'un meneur américain et un pivot US sont attendus pour clore l'effectif. Pour un promu, l'équipe aura fière allure ( cela dépendra des recrues au poste 1 et 5 ) avec un banc solide ( Essart, Haquet, Lessort ont de l'expérience ). Le club ne possédant plus de centre de formation agréé et ne souhaitant pas posséder 4 JFL-23ans, aura une amende de la part de la ligue. À ce rythme, je pense que ce promu peut ambitionner un maintien tranquille, voire de jouer les Playoffs, cela dépendra des dernières recrues. Recrutement non fini.


 

En conclusion, une nouvelle saison passionnantes 'annonce, avec des effectifs réajustés, et surtout, la volonté de plus en plus de clubs de donner leur chance aux jeunes, par contrainte de budget ou réelle politique ( Denain, Boulogne-sur-Mer, Roanne qui souhaite s'appuyer sur son centre de formation, cf Yabusele ) de formation. Les effectifs sont tous homogènes, il est encore trop tôt pour effectuer des pronostics. Mais ce qui est sûr, c'est qu'une partie de la saison, et ce pour bon nombres d'équipes qui ont de jeunes rotations qui lancent leur carrière, se fera sur la capacité d'adaptation de ces jeunes qui proviennent du championnat Espoirs et n'ont pas d'expérience professionnelle ( Mensah, Bouquet, Saumont, Basileu, Sidibé, Morin, Gavrilovic, Bah, Plas, Biog, Rozenfeld, Mendy, Wallez, Ballo, Charles-Catherine, Morency, Rigot, Duwiquet, Cadet-Petit... Tous ces joueurs proviennent du championnat Espoirs et lanceront véritablement leur carrière professionnelle en proB ). Les clubs qui sauront les plus dépendants de ces jeunes seront Charleville, Boulogne, Denain, Poitiers, Souffel.

En ce qui concerne les équipes qui m'impressionnent et semblent les mieux armés, je pense à deux équipes, qui ont l'avantage de posséder des joueurs complémentaires, expérimentés pour la proB, avec un banc fourni et de qualité, et des JFL de qualité :

Boulazac et Bourg. Ce sont deux équipes dont le recrutement est fini, ou presque pour Bourg. J'insiste sur le fait que ce qui devrait faire la différence est la profondeur de banc
( on l'a vu avec Denain ) et la qualité des JFL ( Sanchez, Kerckhof, Tanghe, Corre, Dubiez, Pope, Salmon pour Boulazac sont des joueurs d'expérience, solides, de qualité en quantité ), ( Pellin, Léonard, Ona Embo, Braud, Courby, Cazenobe pour Bourg sont des noms un peu plus ronflants mais tout aussi efficaces, parfaitement complémentaires entre des profils offensifs comme Ona Embo et Léonard qui sont dans la percussion, Braud comme shooteur, Pellin comme gestionnaire, Courby en guerrier défensif, joueur polyvalent et Cazenobe propre et dur au sol ). Si on associe à ces équipes respectives de bons joueurs US ( Hall, Young, Jackson pour le BBD ), (Peacock pour Bourg), le cocktail est encore plus alléchant et pose donc ces deux équipes comme tête d'affiche de la cuvée 15/16 de proB. Il faudra encore que l'alchimie et le collectif soit présent, je ne me fais pas de soucis pour Boulazac, mais il le faudra pour Bourg qui part d'une feuille quasi vierge et entasse des noms ronflants, au point de se constituer une équipe qui n'aurait pas à rougir en proA.

En outsider, je place tout de suite Le Portel qui a conservé une ossature forte et talentueuse qui a fait ses preuves, tandis que le staff s'attèle à renforcer le banc, presque inutile l'an passé. Enfin, Saint-Quentin comme dit plus haut m'a aussi tapé dans l'oeil avec un effectif complémentaire, mais il faudra que la sauce prenne, avec un nouveau coach, de nouveaux joueurs.et Nantes me paraît bien armé pour les Playoffs selon le poste 5 US qu'ils dénicheront...

Ces équipes sont à suivre, de même que Roanne/Provence ( susceptibles d'avoir des fatigues entrainant des blessures dans la saison – l'effectif à priori pas très bien construit d Roanne me fait penser que les matchs de la Chorale pourraient générer des matchs à points propres aux Overs ), Vichy-Clermont qui comme un faux-promu pourrait être sous-estimé en début de championnat, tout comme Lille qui sera un poil à gratter. Enfin, toutes les équipes comportant des jeunes devront être scrutées attentivement pour éventuellement déceler d'éventuelles faiblesses de banc.

Merci à ceux qui auront eu le courage de (tout lire) !

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.